Boutique Biologiquement.comPropriétés de la papaye (Carica papaya)

  Posté par papaye       Laisser un commentaire
[Total : 47    Moyenne : 3.4/5]

La papaye est un fruit connu pour améliorer la qualité de vie en raison des nombreux avantages offerts à la santé.

Plante tropicale avec de l’acide ascorbique, la papaïne, l’acide citrique, l’acide cyanhydrique, l’acide malique, de la sérotonine, les minéraux, le calcium, le phosphore, le fer, le sodium, le potassium, les vitamines A et C, entre autres.

Il est largement utilisé comme anti-inflammatoire, apaisante, cicatrisante, digestive, diurétique, laxative et nutritifs. Sachez donc, plus de détails sur les avantages de la papaye:

L’acide ascorbique ou vitamine C: son bénéfice principal est d’améliorer le développement des dents et des os, améliorer les défenses de l’organisme contre la maladie, éliminer les radicaux libres en raison de ses propriétés antioxydantes, entre autres. L’absence de vitamine C quitte le corps faible.

La papaye est sensible au gel et ne pousse pas bien dans les climats froids
La papaye est sensible au gel et ne pousse pas bien dans les climats froids

La papaïne est la guérison, l’amélioration du processus de guérison, largement utilisé dans le traitement des ulcères. Pour ces avantages et d’autre part, la papaye est recommandé pour faciliter la digestion, soigner les rhumatismes et pouilleux.

Achetez de la feuille du papayer est riche en papaïne un anticancer naturel puissant, qui permet aussi de réduire la graisse corporelle durablement.
Achetez de la feuille du papayer est riche en papaïne un anticancer naturel puissant, qui permet aussi de réduire la graisse corporelle durablement.

Des yeux! La papaye n’est pas recommandé pour les femmes enceintes, car il contient des substances chimiques qui complètent les effets de la progestérone, hormone sexuelle dans femeninito, provoquant des avortements.

Si vous voulez planter dans votre jardin papaye, la plante doit être cultivée en plein soleil dans des sols légers, fertiles et bien drainés. L’arrosage doit être fréquent.

Bourgeons devraient être transplantées dans des grottes bien préparés avec de l’engrais terre meuble et le développement initial. Cette plante est sensible au gel et ne pousse pas bien dans les climats froids.

C’est aussi une plante qui nécessite des soins liés aux ravageurs et aux maladies, ils doivent être contrôlés à ses débuts.

Boutique Biologiquement.comDescription du papayer et de la papaye bio

  Posté par papaye       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les papayes sont des fruits d’aspect très variable. Elles sont vertes ou jaunes et leur taille varie entre 7 et 30 cm.

Certaines deviennent parfois très grandes : des exemplaires de plus de cinq kilos ne sont pas une exception. Elles peuvent avoir une forme allongée, pyriforme ou arrondie. Leur peau est très fine et leur chair sucrée est jaunâtre à orange quand elles sont mûres. A l’intérieur du fruit se trouvent d’innombrables petites graines noirâtres, entourées d’une couche gélatineuse. Après la récolte, les fruits ne mûrissent plus, ce qui pose un grand problème au niveau du marché de la papaye. Les fruits cueillis mûrs sont fragiles et supportent mal le transport. Dans nos étalages, on trouve principalement les petits fruits plus résistants de la variété ‘Solo’. Les fruits de plus grande taille n’apparaissent que sporadiquement.

Botanique culture de la papaye bio antioxydant naturel puissant
Botanique culture de la papaye bio antioxydant naturel puissant

La plante
Le papayer est un arbre non ramifié, à croissance très rapide. Le bois est très tendre. Au sommet du tronc creux se trouvent un certain nombre de grandes feuilles découpées. Leurs pétioles sont très longs (jusqu’à 1 m) et creux. Le tronc montre sur toute sa longueur des cicatrices des feuilles tombées. La plante contient dans tous ses organes un suc blanc (latex). Le papayer est dioïque. Il y a des pieds mâles qui ne donnent jamais de fruits, et des pieds femelles qui en produisent, après fécondation. Actuellement, il existe des races à fleurs hermaphrodites; chez ces dernières, la pollinisation croisée n’est plus indispensable. Les fleurs d’un jaune verdâtre se développent directement sur le tronc. Les fleurs mâles sont toujours disposées en longues grappes, les fleurs femelles sont isolées ou en petits groupes.Les papayers se multiplient à partir de graines. Les premiers fruits sont produits dès l’âge de 10 mois. La production diminue déjà après trois années. Les papayers ne vivent que peu de temps: ils atteignent environ 25 ans.

Autres produits
Outre les fruits mûrs, les fruits verts sont également employés. On les entaille superficiellement pour recueillir le latex blanc qui se fige au contact de l’air. Ce latex est employé dans la fabrication de chewing-gum. La chair de la papaye verte est utilisée en cuisine. Le latex fournit également une série d’enzymes : la papaïne et la chymopapaïne. La papaïne est utilisée dans le tannage pour assouplir les cuirs. On l’emploie aussi pour attendrir des morceaux de viande trop dure. L’enzyme dissout partiellement les protéines animales; c’est pourquoi les morceaux de viande mis à mariner dans du jus de papaye s’attendrissent. Au Mexique, on emballe les morceaux de viande dans des feuilles de papayer avant de les cuire, ce qui produit le même résultat. Les jeunes feuilles sont consommées comme légume. L’autre enzyme, la chymopapaïne, est utilisée dans les produits de nettoyage pour lentilles de contact. Un nouveau débouché s’ouvre également en médecine. La chymopapaïne pourrait être utilisée dans les traitements de l’hernie discale.

Origine
Le nom de papaye dérive du nom indien papayana qui signifie donner des coups de marteau ce qui fait allusion aux propriétés attendrissantes du latex sur la viande. On ne connaît pas de formes sauvages du papayer. Dès le 16ième siècle, les Espagnols ont répandu le papayer dans toutes les régions tropicales.

La culture
Les papayers ont besoin de beaucoup de chaleur. Des températures trop basses ralentissent la croissance et le plus léger gel leur est fatal. La plante préfère un sol riche, bien perméable et légèrement acide. Elle est très sensible à l’eau stagnante qui provoque immédiatement la pourriture des racines. On peut essayer de cultiver le papayer à partir de graines fraîches. Il faut couvrir les graines avec un peu de terre. La germination survient après 3 à 4 semaines dans un endroit clair et à une température de 25 C. Rempotez avec précautions la plante après un mois et maintenez en un endroit clair et chaud. En hiver, la température ne peut pas descendre en dessous de 18 C.

Boutique Biologiquement.comBotanique culture de la papaye bio

  Posté par papaye       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Culture et botanique de la papaye aux vertus et bienfaits exceptionnelles pour la santé humaine

1. Historique

Depuis 2005, le Centre Technique Horticole de Tamatave a introduit de nouvelles variétés de papayers sous forme de graines à Tamatave. En 2005, des plantations de papayer solo ont été alors installées. En voyant que cette variété s’adapte bien au climat de la côte Est, d’autres variétés (Formosa et Sunrise) ont été introduites en 2006. Avant de connaitre les résultats des plantations effectuées jusqu’à maintenant, familiarisons nous d’abord avec les papayers.

Généralités
Le papayer est un arbre originaire des régions tropicales de l’Amérique centrale, notamment du Mexique. Il est considéré plus comme une plante herbacée que comme un arbre car son tronc est plus ou moins creux.
Il est cultivé pour son fruit riche en vitamines et en papaïne et ses feuilles qui ont des vertus médicinales.

Botanique culture de la papaye bio antioxydant naturel puissant
Botanique culture de la papaye bio antioxydant naturel puissant

La plante
Le papayer est une plante dioïque, mais on trouve actuellement de nombreuses variétés introduites.

Les racines

Selon la structure et la texture des sols, les racines peuvent être pivotantes ou superficielles surtout dans les terrains humides.

Le tronc

Il est unique et plus ou moins creux, il ne porte pas de branches latérales, seules les jeunes plantules sont de consistance ferme. Des cicatrices triangulaires indiquent la position des feuilles tombées. Le tronc est mou et la sève est un latex. Le tronc se termine par une couronne de feuilles.

– Les feuilles

Elles sont au bout de longs pétioles, creux à la base. Elles ont 07 à 9 lobes. Le pétiole est fixé au milieu des limbes (feuilles pelletées).

Les fleurs

Ordinairement, le papayer est un arbre dioïque (pante dont les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds différents). Les fleurs mâles apparaissent au bout de longs panicules à l’aisselle des feuilles. Elles ont 10 étamines. Les fleurs femelles sont à pétioles courts isolées ou par group de 2 ou 3. Elles sont plus grandes et leurs pétales, charnues s’incurvent vers la base de la fleur. Elles sont toujours à la partie supérieure du tronc et situées à l’aisselle des feuilles.

Le fruit

Le fruit est ovoïde ou arrondi, de couleur verte à jaune orange à maturité. Il ressemble à un melon. La section du fruit montre une cavité centrale remplie de petites graines rondes et noires entourées de mucilage. La chair est juteuse, parfumée et plus ou moins sucrée suivant les variétés. Le fruit peut peser de 500 g à plusieurs kilos. Comme la reproduction se fait par semis, il est difficile de savoir si on aura des plants femelles ou males ou bisexuées mais il faudra tenir compte que :

Lorsque le plant à fleurs femelles sont fécondées par des plants à fleurs males, la descendance est constituée de 50 % de pieds males et 50 % de pieds femelles.
Lorsque les plantes à fleurs femelles sont fécondées par le pollen des plants à fleurs bisexuées, leur descendance est de 50% de pieds bisexués et 50 % de pieds femelles.
Lorsque les plantes à fleurs bisexuées (hermaphrodites) sont autofécondées, leur descendance est de 66 % de pieds bisexués et de 33 % de pieds femelles.

Les variétés existantes
Papaye solo : petite, pesant environ 450 g, facile à transporter et apprécié par son goût sucré.
Sunrise : chair rouge et même saveur que la variété solo.
Formosa : fruit allongé

Ecologie de la plante
Le papayer exige un climat chaud avec une température moyenne de 25 °C. Il peut croître sous les tropiques jusqu’à une altitude de 1 650 m. Il exige le plein ensoleillement mais support mal les vents violents. Le papayer préfère des précipitations de l’ordre de 1 500 à 2 000 mm bien réparties toute l’année. Trop d’humidités nuit et favorise la présence de pythium qui détruit le tronc. Il convient bien en climat sec en irrigation.

Sol (choix du terrain)
Le papayer préfère les sols légers, humifères et bien drainés. Cette une plante très exigeante et très sensible à l’apport de fumier et compost. Il peut bien s’adapter sur des sols plus lourds mais à condition d’être riches en matières organiques. Il ne supporte pas d’être submergé pendant plus de 48 heures.

Plantation ou culture
Le papayer se reproduit par semis.
Les plants de papayer sont installés sur des billons de 1 m de largeur et 40-50 cm de hauteur.
Les trous ont une dimension de 50 cm x 50 cm x 50 cm.
Les plants sont distancés de 2 m tant entre les plants qu’entre les lignes de plantation.

Floraison
Pour conserver les caractéristiques de la variété, toutes les fleurs sont ensachées dès leur apparition.

Récolte
La première récolte a lieu 10 mois environ après la plantation et peut donner une bonne partie de l’année. Sa production n’est intéressante que durant trois ans.

Rendement
Sur la côte Est, un arbre peut donner 50-60 fruits par an.

Problèmes phytosanitaires
Les papayers sont très sensibles à l’anthracnose qui cause la pourriture sur les fruits. Les symptômes se présentent sous forme de taches déprimées qui se couvrent de coussinets de spores de couleurs variées (blanc, gris, rose). La pulpe devient molle et prend un goût amer.

Des cochenilles peuvent infester les feuilles, les fruits et troncs en saison sèche. Le tronc et les racines sont également par des champignons du genre phytophtora et pythium.

Attaque par le phytophtora : les fruits se recouvrent d’un feutre mycélien blanc, se momifient et tombent. Les racines et les collets sont atteints de pourritures noires qui provoquent des chancres sur le tronc. A ce stade, la mort des papayers est inévitable.

Attaque par pythium : les feuilles jaunissent, les nouvelles feuilles restent petites avec un pétiole raccourci, les fruits sont petits et ne mûrissent pas.

Depuis 2005, les plantations de papayers solos ont fourni des productions satisfaisantes (50-60 papayes/arbre/an). Compte tenu de cette performance, on peut dire que le papayer solo s’adapte bien au climat de la côte Est de Madagascar. Ainsi 15 000 plants ont été diffusés en paysannat depuis le mois de février 2008. Par ailleurs, les deux autres variétés (Formosa et Sunrise) sont entrées en production depuis 2008 et les plants ne sont pas encore diffusés en paysannat.

Transformations
Actuellement, le CTCP transforme les papaye en chips, en confiture ou en pâte de fruits.